Expositions “De l’air et de la matière”, de J.M. UNGER (sculptures mobiles) et “La poésie sauvage ou l’art de porter un regard neuf sur ce qui nous entoure”, par S. Lainé (dessin)- A la Maison Jules Roy – (Vézelay, 89)

Deux expositions présentées à la Maison Jules Roy : “De l’air et de la matière”, sculptures mobiles de Jean-Michel UNGER du 4 juin au 18 septembre et “La poésie sauvage ou l’art de porter un regard neuf sur ce qui nous entoure”, encres de Chine, peintures et recueils d’écriture et de croquis par Sophie Lainé du 11 juin au 18 septembre. Du mercredi au dimanche de 14:00-18:00  – Entrée gratuite.  Contacter la Maison Jules Roy : 03 86 33 35 01 / maison-jules-roy@yonne.fr

  • Sculptures mobiles – Jean-Michel UNGER « De l’air et de la matière »

“Depuis une dizaine d’années, il est installé dans l’Yonne, renoue avec ses passions de jeunesse du dessin et de la photographie et retrouve enfin le calme, la disponibilité et l’espace nécessaire pour développer son travail de création personnel de sculpture. Peut-être influencé par une exposition des mobiles d’Alexander Calder visitée à Paris dans son enfance, il joue à assembler des éléments et à réaliser des sculptures mobiles, en travaillant principalement avec du fer et des pierres trouvées localement. Ces sculptures mobiles sont des assemblages d’objets disposés dans l’espace. Des pierres, du fil de fer et de l’acier, découpé ou forgé. Des éléments empilés les uns sur les autres ou suspendus en chaîne, avec toujours une recherche d’équilibre, le goût de composer des accords, des harmonies ou des oppositions. Des formes assemblées, afin qu’elles puissent se mouvoir dans l’air à leur gré, libérant la matière de sa pesanteur habituelle.”

  • Sophie LAINÉ – « La poésie sauvage ou l’art de porter un regard neuf sur ce qui nous entoure »

« Le vrai voyage, ce n’est pas de chercher de nouveaux paysages, mais un nouveau regard », Marcel Proust.

Artiste-peintre, écrivain, poète et éditrice, Sophie Lainé est née en Bourgogne en 1978. À travers ses différentes œuvres, elle s’applique à mettre « l’art au service du vivant ». À l’occasion de sa prochaine résidence estivale, une partie de son travail sera présentée à la Maison Jules-Roy où vous découvrirez une partie de sa dernière collection d’encres de chine, deux peintures à l’huile majeures, ainsi que les carnets d’écriture et de croquis, à l’origine de ses recueils de poèmes et textes courts. L’artiste-auteure cherche à aborder un ensemble de questions philosophiques et spirituelles à travers cette exposition textes et peinture, au cours de laquelle chaque participant ou simple visiteur sera invité à observer ce qui l’entoure de manière inédite. La collection présentée s’articule autour des deux derniers recueils poétiques de l’auteure sortis en mai et décembre 2021 aux Éditions l’Âme du Rasoir : Haïkus-zen et autre poésie sauvage et Petites chroniques du Très-Ordinaire.

Archives

Catégories

  • Aucune catégorie